• Facebook
  • Twitter
  • Google +

À chacun son Salon

À chacun son Salon - Diana Shuman

Mon copain et son père s’en vont ce weekend au Salon national de la pourvoirie chasse et pêche de Montréal. Ce sont de véritables amateurs de ces sports. À l’automne, ils partent toujours une semaine avec des amis pour un voyage de chasse et l’été, C’est avec son père qu’il part à la pêche au moins cinq ou six fois. J’aime les voir ensemble, ils ont une très belle complicité. Ma belle-famille en est une tissée très serrée. Je ne compte plus les dimanches matins où on se retrouve pour un brunch ou encore les samedis soirs passés à faire du karaoké chez une sœur, un frère, un cousin ou une cousine. Au dernier party du jour de l’an, on a dû se faire demander dix ou quinze fois, ‘’pis, c’est pour quand le mariage ?’’ Alors c’est sûr qu’on a commencé à en discuter tranquillement. Il faut dire que mon copain et moi, sommes ensemble depuis plusieurs années maintenant. Au début, on commençait à envisager la possibilité d’avoir un enfant. Nous avons tous les deux une belle carrière, et sommes bien installés. Mais ces dernières questions nous ont fait réfléchir, je crois. On se disait que si on faisait les choses dans l’ordre, on se marierait et après on essaierait d’avoir un enfant. C’est donc là que nous en sommes. Et je suis certain que mon chum aura une conversation à ce sujet avec son papa. Mon beau-père est vraiment une très bonne personne. Mais en même temps, il est d’une autre mentalité, d’une plus vieille mentalité, je dirais. Alors pour lui, je suis pratiquement certaine que le mariage primera sur le fait d’avoir des enfants. Toutes les sœurs de mon chum sont mariées, et il n’y a que son plus jeune frère qui est toujours célibataire. Aussi, sachant que je serais seule dimanche prochain, ce matin quand ma belle-sœur Claudia m’a demandé ce que j’avais envie de faire. Je croyais qu’elle voulait que je l’accompagne pour son rendez-vous avec un courtier, car elle voulait tenter d'obtenir une hypothèque privée. C'était gentil qu'elle ne veuille pas que je reste seule à la maison, mais au fond de moi, ça ne me disait pas vraiment. Après les fêtes, je redeviens généralement plutôt économe, et je ne sors pas beaucoup. Mais finalement, ce n’était pas pour ça. Elle m’invitait plutôt au Salon de la Mariée. Elle me disait que puisque ça tombait exactement la même fin de semaine, pourquoi ne pas en profiter. Quelle excellente idée ! Alors mon amour, pendant que toi, tu iras apprendre de nouveaux trucs pour chasser, moi, j’irai chercher des idées pour préparer mon union avec ma merveilleuse prise !!!

 

The author:

author

Femme, à la fois de tête et de cœur, qui aime discuter de tout et de rien, de l’exceptionnel et de l’ordinaire, du blanc et du noir et pourquoi pas de toutes les nuances entre les deux ! Voilà donc, c’est ce dont j’ai envie de vous livrer de moi.