• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Erreur de parcours

Erreur de parcours - Diana Shuman

Cela faisait plus de cinq ans que j’étais en couple avec mon ami Guillaume, lorsque nous avons décidé de nous engager. Nous nous aimions, et malgré notre différence d’âge et de façon de penser, nous étions un couple fusionnel. Jamais il ne se fâchait après moi, et c’était réciproque, je ne me mettais jamais en colère contre lui. Jusqu’au jour où il m’a surpris embrassant mon ex-copain. Ce jour-là, j’ai tout perdu. Il m’a laissé tomber. Il m’a traité de tous les noms. Et je pouvais comprendre ce qu’il ressentait. À l’époque, j’étais jeune et stupide. J’ai bu et je n’ai pas su me contrôler. C’était un weekend.  Nous étions tous les deux invités à une soirée organisée par l’un de ses collègues de travail. Lors de la fête, j’étais surprise, car j'y ai vu mon premier amour, Alfred. Il était venu avec sa compagne. Je les ai présentés à Guillaume. Il ne savait pas que je sortais avec quand j’étais jeune.  Bref, ce soir-là, j’ai été comme transporté dans une autre époque. J’avais des papillons dans le ventre. Après avoir passé une partie de la soirée à nous raconter nos vies. Alfred et moi sommes sortis dans le balcon pour avoir un peu de fraîcheur. Et discrètement, nous nous sommes embrassés. Je croyais que personne ne nous avait vus, mais je me suis trompée. La réceptionniste, qui était aussi l’amie de Guillaume, a assisté à toute la scène. Elle n’a pas perdu de temps. Elle lui a tout raconté. Le lendemain, il a rompu avec moi. J’avais beau expliquer que je n’étais pas maîtresse de mes actes. Il ne voulait pas m’écouter. J’en étais effondrée. J’ai fait une bêtise et j’allais le payer toute ma vie. Et pourtant, je pouvais comprendre ce que Guillaume ressentait. Je lui ai dit que je l’aimais et que j’attendrais qu’il me pardonne. Même si ça allait prendre toute la vie. Six semaines après l’incident, j’ai reçu un texto de lui disant qu’il avait besoin de mon aide, car il allait refaire la déco de son appartement. Il voulait que je l’aide à choisir la couleur de ses portes et fenêtres, et m’a demandé de le retrouver au magasin de porte et fenetre Sainte-marthe-sur-le-lac. Quand il a fini de peindre sa maison, il a organisé une fête. Il m’a invité. Là-dessus, nous avons renoué petit à petit. Je lui ai dit que ces six semaines sans lui étaient les pires que je n’ai jamais vécus. Il a décidé de me pardonner. Et nous nous sommes remis ensemble.

 

The author:

author

Femme, à la fois de tête et de cœur, qui aime discuter de tout et de rien, de l’exceptionnel et de l’ordinaire, du blanc et du noir et pourquoi pas de toutes les nuances entre les deux ! Voilà donc, c’est ce dont j’ai envie de vous livrer de moi.